Décryptage 4 min

Mobilité géographique : 4 conseils pour passer le cap

Envie de se mettre au vert, opportunité professionnelle, famille qui s’agrandit… Il y a mille raisons de déménager, et c’est de plus en plus tentant pour celles et ceux dont l’activité peut se pratiquer à distance ou en télétravail (ou en partie). Pour autant, la mobilité géographique reste un projet très engageant et il n’est pas toujours facile de passer le cap. Voici 4 conseils pour vous poser les bonnes questions et avancer confiant .

1/ Ciblez un territoire correspondant à vos envies et avec des opportunités

Si vous souhaitez gagner en qualité de vie, quels sont pour vous les critères importants ? Voulez-vous par exemple vous mettre au vert, ou bien simplement avoir un logement plus spacieux ? Souhaitez-vous habiter dans une région calme voire isolée, ou bien au contraire dans un lieu animé avec de nombreuses opportunités sociales et culturelles ? Valorisez-vous la nature, la mer, la montagne, ou bien est-ce indifférent ?

Si vous devez aller régulièrement au bureau, pensez à vos trajets domicile-travail et à ce qu’ils impliquent en termes d’accès et de temps de transport (passer tous les jours 3 heures dans les bouchons n’a rien à voir avec une balade à vélo de 20 minutes).

Selon votre métier ou votre spécialité, toutes les régions n’offrent pas les mêmes opportunités… Si vous déménagez pour rejoindre un nouveau poste, quelles sont les perspectives d’évolution à long terme sur le territoire ? Que se passera-t-il si demain votre entreprise cesse son activité ?

2/ Pensez à votre vie familiale et à vos proches

Si quelqu’un partage votre vie, réfléchissez aux implications pour votre couple : que ce soit pour son travail et sa carrière.

Concernant les enfants si vous en avez : y a-t-il un ou des établissements scolaires ou universitaires qui correspondent à leurs choix actuels ou futurs ? Si non, sont-ils prêts à aller vivre ailleurs pour leurs études ? S’ils sont inscrits dans des clubs ou associations, pourront-ils continuer à pratiquer leur sport ou leur activité ?

Pensez également à votre famille au sens large : vos parents et votre famille élargie, si vous êtes proches ou si vous devez vous occuper d’eux, sera-t-il toujours possible de les voir régulièrement ?

3/ Ne négligez pas le coût de votre mobilité

Il y a d’abord le coût du déménagement lui-même, que vous le fassiez seul ou en faisant appel à une entreprise spécialisée… Le fait d’investir un nouveau logement occasionne aussi de nouvelles dépenses d’équipement . Même si l’on trouve de plus en plus de biens d’occasion, cela représente un vrai budget.

Pensez également au coût de la vie sur place : ce n’est pas le même à Paris que dans la Creuse… Idem si vous faites le choix de partir à l’étranger : New York n’est pas Bangkok. Le logement est à ce titre l’un des principaux postes auxquels prêter attention. Renseignez-vous bien sur les prix de l’immobilier selon les endroits ou selon les quartiers, faute de quoi vous pourriez avoir des surprises.

Vous devrez peut-être aussi envisager l’acquisition d’une voiture (ainsi que le coût du carburant ou de l’électricité qui va avec) ou bien d’un vélo, électrique ou non. Même sans voiture, un abonnement aux transports (en commun, vélo en libre-service, etc.) pourra vous être utile et doit être anticipé.

Faire le point sur ma situation professionnelle
Que ce soit dans le cadre d’un projet de transition professionnelle, ou à des mo...

4/ Si vous êtes en poste, négociez avec votre employeur actuel

Pour sécuriser votre mobilité géographique, si vous n'avez pas de volonté de changement professionnel, le plus simple est d’essayer de garder votre travail actuel et donc de négocier avec votre employeur !

Si vous êtes dans une grande entreprise qui dispose de plusieurs sites, vous pouvez demander une mutation au plus près de votre nouveau lieu de vie. Si ce n’est pas le cas, cela peut tout de même être l’occasion pour votre entreprise d’envisager la création d’une nouvelle antenne pour conquérir de nouveaux clients.

Vous pouvez aussi essayer de négocier un accord de télétravail avec votre hiérarchie. Cela peut être 100 % de travail à distance selon les emplois, mais plus probablement on vous demandera de conserver du temps en présentiel et de revenir de manière régulière au travail : à vous de voir si c’est envisageable en fonction du trajet et des coûts induits (ces derniers pouvant être en partie pris en charge par votre employeur).

Plus largement, les conseillers CEP undefined sauront eux aussi vous aider à vous poser les bonnes questions afin d’effectuer votre mobilité géographique de façon sereine. Il y aura toujours de l’incertitude… mais ne renoncez pas pour autant à vos projets et aux belles surprises que cela peut vous apporter !

N’hésitez pas à prendre contact avec un de nos conseillers qui pourra vous accompagner dans votre réflexion et vos démarches.

Partagez cet article :

Démarrer votre accompagnement CEP
Service gratuit